Raison.nances

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Le blog de Michaël GENAY aka Urdle

Impression 3D

Il faut que je vous parle de l'impression en 3D. C'est le sujet que je suis depuis un moment, qui VA émerger bientôt et probablement révolutionner la société de consommation.

L'impression 3D, 1er acte, c'est la réalisation automatisée, par un imprimante 3D, d'un modèle en 3D. Il y a maintenant quelques années que ça existe pour les entreprises qui veulent réaliser vite des maquettes d'un objet conçu par ordinateur; du prototypage pas cher; réalisé soit en durcissant de la gelée, soit en superposant des couches de poudre ou de «pâte»

L'impression 3D acte 2, des sites web tels que ShapeWays vous proposent de vous produire vos objets sur des machines pro à partir du design que vous leur commandez (ou une copie d'un design existant).

L'impression 3D acte 3, le coût se réduit, mais surtout l’open-source s'en mêle. Coté Design, thingverse met à disposition les designs réalisés par des internautes. Coté Matériel, la Reprap voit le jour, et aujourd'hui on peut acheter une «makerBot» pour environ 1000€. Seulement cette machine est très en dessous de ce qu'une machine «pro» (50000 €) est capable de réaliser : juste du plastique, pas d'objets multicolores d'un seul tenant, problématique de support, finesse limitée (à 0.15mm je crois); les machines «pro» elles peuvent faire des objets multicolores, plus précis, ou en métal, etc, et sont beaucoup plus rapides. ShapeWays grossit, la communauté augmentant, ces sites répondent à un besoin d'avantage présent notamment pour toutes les pièces en métal.

Update : Et voilà ce qu'un type a fait avec uniquement des systèmes Lego, une fraise (l'outil, pas le fruit), et de la mousse : Lent, mais d'une qualité impressionnante. Mais avoir un makerBot, ça sert à quoi aujourd'hui ? Et bien ça permet de réaliser des petits trains pour son gamin, de remplacer des éléments perdus, de réparer des objets, et d'inventer des maquettes ou autre, de créer des modèles introuvables, et d'innover.

Le futur comme je le vois :

  • La makerBot va s'améliorer, se démocratiser, proposer (rêvons) des plastiques auto-recyclables.
  • Les objets seront dupliquées aussi simplement qu'une copie de photocopieuse… la propriété intellectuelle va devoir s'inventer un nouveau modèle !
  • Des communautés d'utilisateurs vont se monter; comme on avait les «fours» communaux, on aura de grosse imprimantes 3D communales pour remplacer shapeways

Update : Et voilà ce qu'un type a fait avec uniquement des systèmes Lego, une fraise (l'outil, pas le fruit) et de la mousse. C'est lent mais impeccablement précis !

Putain, 16 ans

Il y a 16 ans, naissait Windows 95.

Les recommandations techniques de l'époque étaient :

Processor : 386DX or better
RAM : 4 MB (8-16 MB recommended)
Drive space : 35 MB

Maintenant, faisons un peu de maths. Moore prédisait que la puiisance de calcul doublerait tous les 18 mois (1,5 ans). Cela veut dire qu'en 15 ans, cela représente à partir de «P» en 1995; P×2×2×2×2×2×2×2×2×2×2 («P» multiplié 10 fois par deux) en 2010; soit P×1024.

La puissance des PC a été multipliée par mille !
Et cela se vérifie : 4 Méga de RAM ? Le moindre PC vendu aujourd'hui en a 4 Go; pareil pour le disque dur même si (heureusement) Windows ne bouffe pas 1000 fois plus de place juste pour fonctionner. Les processeurs aussi sont «1000 fois» plus rapides.

Pourtant, en 1995, Word ne mettait pas longtemps à démarrer depuis un disque dur… disons 20 secondes pour exagérer à fond, sûrement beaucoup moins en vrai, mais cela veut dire qu'en théorie, il devrait aujourd'hui démarrer 1000 fois plus vite… en 20 millisecondes ! Alors pourquoi office il met encore plusieurs secondes à démarrer ? Qu'est-ce qu'ils ont bien pu foutre pour allourdir plus de 50 fois le démarrage d'une appli !?
Le pire, c'est que cela restant «relativement» rapide… et bien ça ne gêne personne.

Hype Cycle

Le Hype Cycle, de Gartner, est un graphe qui représente, de manière assez juste, la façon dont évolues les nouvelles techno. Ci dessous celui pour les technos «émergentes» en 2010.

Et vous trouverez sur techcrunch une analyse assez marrante.

Pour une analyse plus sérieuse, il y a gardeviance.

À ce graphe, il manque quand même quelques éléments : Une techno peut évoluer, ré-émerger, régresser, et tomber dans l'oubli. Ce graphe semble interdire la ré-émergence puisque l'un des axes est le temps… En revanche, je me demande si ce type d'analyse ne vaut pas, en réalité, pour à peu près tout ce qui peut émerger comme nouveautés, sur des échelles de temps allant de la journée, d’événements de la vie personnelle, d'années, de siècles, d'espèces, d’ères…

Pourrait-on appliquer le Hype Cycle aux formes de gouvernements ? Et à la démocratie en particuliers : En Tunisie, les gens sont à nouveau dans la rue; En Grande-Bretagne, le gouvernement envisage de censurer twitter et facebook (comme en Iran); en France, on veut installer des mouchards sur les réseaux personnels et faire de l'analyse de traffic en profondeur (pire qu'en Chine) pour protéger les ayants-droits; et aux US la démocratie et les jeux politiciens ont failli causer la banqueroute mondiale «juste pour le fun» ou presque…

Ne sommes nous pas au tout début (trigger) pour certains pays et dans la chute chez nous ? Tellement dans la chute que, pour justifier le status-quo, on d'autres pays à reprendre le même chemin que nous dans l'espoir de voir émerger une innovation ? Oui je sais, je suis un bisounours…